Partagez | 
 

 Karl // it feels good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 12:10

o'reilly karl
l'enfer, c'est les autres
nom/prénom ▪ o'reilly. Mon nom de famille, la seule chose qui me rattache encore à mes racines irlandaises. karl. Difficile de faire plus ordinaire comme prénom. Quoique... On aurait très bien pu m'appeler Peter. âge/date de naissance ▪ 39 ans. né le 15 septembre 1977. 39 putain d'années. J'atteins vraiment la quarantaine dans moins d'un an, sérieusement ? Presque quarante ans et déjà divorcé. Comme le second millénaire peut s'avérer décevant... lieu d'origine/nationalité ▪ galway. Et oui, je suis un foutu irlandais. origines divers ▪ irlandaises et tziganes. Des parents nés en Irlande, les deux n'ont jamais quitté Galway. Une grand mère maternelle tzigane, diseuse de bonne aventure. langues parlées ▪ Anglais et irlandais. Mon très court parcours scolaire m'a tout de même permis de m'exprimer extrêmement bien en irlandais. études/métier ▪ J'aurais pu vous dire que j'avais eu un parcours de vie totalement parfait, que le fils d'ouvrier que je suis avait bravement gravi les échelons des classes sociales. Qu'après avoir obtenu bravement mon diplôme de fin d'études au lycée, j'avais entamé de brillantes études d'avocat. Et que j'étais devenu l'associé d'un grand cabinet de Dublin. Mais ce n'est pas ce qui s'est passé. Et on m'a dit de ne vous dire que la vérité et rien que la vérité. J'ai arrêté l'école à seize ans. Quand on est jeune, on est stupide. Et on se dit qu'on n'a absolument pas besoin d'étudier pour mener sa vie correctement. Je suis donc devenu bookmaker en me disant que je m'en mettrais plein les poches. Et ça non plus, ça n'a pas été le cas. Il a très vite fallu que je parte d'Irlande. Parce que traîner dans les magouilles des paris sportifs, ça ne vous apporte pas beaucoup d'amis. C'est en arrivant aux Etats-Unis que je suis devenu boucher. Boucher, c'était bien. C'était tranquille. Et étonnamment, découper des gros morceaux de viande avait quelque chose d'extrêmement satisfaisant. revenus financier ▪ Disons que l'argent de la boucherie me permet de vivre correctement. Je ne souhaite pas plus, tant que je peux payer mes factures et m'occuper de ceux que j'aime. L'argent n'est vraiment plus important à mes yeux. lieu de résidence ▪ Southampton. J'habite un assez grand appartement juste au-dessus de la boucherie. Cela me permet de me lever au dernier moment. Car même si j'aime travailler, je ne suis qu'un humble quarantenaire qui aime aussi lézarder. orientation sexuelle ▪ Hétérosexuel. J'aime toutes les femmes car elles méritent toutes notre attention. Qu'elles soient belles ou laides, minces ou grosses, blondes ou brunes. statut civil officiel ▪ Divorcé. Cela fait cinq ans que notre mariage a été rompu. Nous nous étions en réalité marié bien trop jeunes. Alors on a essayé de faire de notre mieux, de rester ensemble, mais ça n'a pas fonctionné. Et parfois, il vaut mieux se séparer que de détruire la personne qui se trouve à vos côtés dans le lit, tous les soirs. statut familiale ▪ Mon père et ma mère sont tous deux nés à Galway et ils n'en sont jamais vraiment partis. Ils se sont rencontrés quand il n'avaient que seize ans et ont décidé de passer le reste de leur vie ensemble. Pendant que mon père passait ses journée à l'usine pour mettre de la nourriture au fond de nos gosiers, ma mère, elle, était nounou et gardait les enfants du quartier dont les parents étaient absents. Que dire de mon frère et de ma soeur ? Ils ont tous deux bien réussis. Mon frère aîné possède plusieurs agences immobilières à Dublin, et ma cadette travaille dans une grande agence de publicité à Londres. Et oui, aucun d'entre eux n'a eu besoin de quitter le vieux continent. Nous ne nous voyons tous que très rarement. Et avons plutôt l'habitude de nous appeler une fois par trimestre pour parler brièvement de la vie de chacun. Dans ce beau tableau familial, vient ensuite mon oncle. Il avait migré aux Etats-Unis quand il avait eu vingt ans et avait ouvert une boucherie dans le New Jersey. C'est lui qui m'a accueilli et appris les ficèles du métier quand je suis arrivé dans le nouveau monde. Ensuite, nous avons mon ex-femme : une américaine habitant New-York. Il y a eu de la passion, de l'amour et malheureusement de la colère et de la haine. Mais, nous avons fait la plus belle chose qui était possible en ce bas monde : une petite fille, Giulia. nb d'enfants ▪ J'ai, comme dit juste auparavant, une magnifique petite fille de 5 ans. traits de caractère ▪ Comme chacun j'ai mes bons et mes mauvais côté, et ces mauvais côtés ont tendance à prendre le pas sur les bons. Je pense que ça doit jouer sur le fait que je sois seul à 39 ans. Bien que je sois loyal en affaire et envers mes amis, je suis infidèle avec les femmes. Mais je m'occupe bien de ma fille. C'est ce qui compte vraiment, non ? Je suis quelqu'un de très peu raisonné. Mais j'ai appris à me poser la question à deux fois avant de dépasser les bornes. Par exemple, "Karl, tu ne devrais pas manger ce troisième hamburger" ou encore, "Karl, ne frappe pas ce mec qui vient de te pousser sans faire attention et qui s'est excusé". Je suis également plutôt quelqu'un de passionné, lorsque je commence quelque chose je m'y mets corps et âmes, enfin, dans tout sauf dans mon mariage.

money or champagne
01. En tant qu'irlandais, j'ai une passion pour le whisky. Selon une récente étude, l'Irlande est le onzième pays consommant le plus d'alcool par an, dans le monde. Alors les soirées beuveries sont comme qui dirait inscrites dans mes gènes. Mon père a toujours eu tendance à me servir de l'alcool à table depuis que j'ai 14 ans. 02. Comme je le racontais plus haut, ma vie n'a pas été un exemple de droiture et de réussite. J'avais comme on peut le dire de très mauvaises fréquentations. Mes "potes" et moi passions notre temps à traîner dans les rues de Galway, et tout leurs grands-frères travaillaient déjà pour les gangsters locaux. Alors quand Joey m'a proposé de commencer à voler des portefeuilles dans les bus de la ville, j'ai accepté. Ce petit boulot de voleur à la tire, me donnait l'impression de faire partie d'une famille de la mafia italienne, alors qu'en réalité, je n'étais qu'un jeune raté qui faisait les premiers mauvais choix de sa vie. 03. A force d'exécuter des petites missions pour les voyous de Galway, on m'a proposé un job qui me permettrait de me faire gros. Et bizarrement, j'étais persuadé que c'était une idée de génie. C'est vrai... Prendre les paris sur des matchs de sport me semblait être des plus facile. Mais je n'étais clairement pas un bookmaker réglementé, et quand les matchs ont commencé à être truqué pour que certaines personnes gagnent gros au paris, j'ai commencé à avoir des problèmes. 04. Mes nombreuses années de pratique de la boxe m'ont toujours permis de sauver ma peau. 05. Mais là ces problèmes ne pouvaient pas se régler à coups de poing. Alors j'ai volé une partie de la recette des derniers paris que j'ai pris et je suis partie pour les Etats-Unis. 06. Je suis donc arrivé à Trenton dans le New Jersey, chez mon oncle Jack. Il était parti aux Etats-Unis dans les années 60 et avait ouvert sa boucherie dans cette ville. Il vivait là-bas avec sa femme Linda, une américaine qu'il avait rencontré quelques mois après son arrivée. Et ils avaient deux enfants : Robert et Philippa. Mon oncle m'a permis de travailler avec lui dès que j'ai débarqué dans leur vie. Il m'a donc appris le métier de boucher, et j'ai travaillé avec lui pendant 3 ans. 07. A mon arrivée aux Etats-Unis, j'avais 20 ans. Et le plus gros avantage de Trenton c'est qu'en une heure de train de banlieue, on était au coeur de Manhattan. Malgré mes heures de travail, je parvenais souvent à me rendre dans la grosse pomme. J'allais voir des matchs, des concerts et j'avais pris l'habitude de m'asseoir toujours sur le même banc dans Central Park. Pendant les week-ends, j'y passais même la journée entière à fumer des cigarettes et à me faire juger par les parents de famille qui promenaient leurs gosses. 08. Ce jour-là, t'es venu me demander de te laisser de la place sur le banc. Tu t'es assise à côté de moi et tu m'as demandé une cigarette. Tu portais un superbe manteau en fourrure, et moi je portais une veste en velours toute trouée. Tu as tourné ton visage froid vers moi et tu m'as souri. J'étais déjà amoureux de toi. 09. J'avais raconté à tout le monde ma rencontre avec une mystérieuse fille sur un banc de Central Park. Et pourtant j'avais été incapable d'ouvrir la bouche et de te parler. J'avais juste gardé un sourire béa le temps que tu termines ta cigarette et que tu t'échappes. C'est quand je suis rentré dans une boulangerie de la 34ème rue que nous nous sommes rencontrés pour la deuxième fois. Cette fois-là, je ne t'ai pas laissé le choix. J'ai demandé ton numéro de téléphone et je t'ai dit que je t'emmènerais dans un endroit chic. La seule chose que tu m'as dite c'est que tu ne voulais plus d'endroit bon chic bon genre, tu voulais te faire peur et vivre quelque chose d'excitant. 10. J'ai débarqué devant ton immeuble pour te récupérer. J'avais trouvé des habits en bon état. J'étais assez mal à l'aise. Surtout quand ton portier a commencé à me regarder d'une drôle de façon. Il était allé signaler que je t'attendais en bas. Tu as descendu les marches de l'immeuble, et je t'attendais assis sur le trottoir d'en face. Je n'avais jamais vu une fille aussi élégante que toi. Alors pour combler tes attentes, je t'ai emmenée dans une salle de combats de boxe clandestins. 10. Tes parents me détestaient. J'avais fait de toi le cliché d'une petite fille riche rebelle. Tu avais arrêté tes études et tu passais ton temps entre ton luxueux appartement de l'east side et Trenton. Nous deux, c'était devenu du solide. Nous nous aimions tellement. 11. Cela faisait un an et demie que nous nous fréquentions, et j'avais prévu de te demander de m'épouser. Je me disais que jamais je ne trouverais quelqu'un que j'aimais autant que toi. Je t'avais donné rendez-vous sur le banc de notre première rencontre. Tu me regardais d'un air bizarre, tu savais que j'allais faire quelque chose de stupide. "Rose, veux-tu m'épouser ?" Tu t'es mise à éclater de rire. "Non mais tu te fous de moi, Karl ?" Quand tu t'es rendue compte, ue je ne rigolais absolument pas et que tu étais franchement en train de me vexer, tu as mis mon visage entre tes mains et tu m'as dit "Bien sûr que je veux me marier avec toi." 12. "Salut maman, comment ça va ?" "Peter c'est toi ?" "Non, c'est Karl, maman" "Karl, vraiment ?" "Ecoute, maman, je t'appelle pour te dire que je vais marier" "TU VAS TE MARIER ?!" C'est comme ça que toute ma famille irlandaise a débarqué en Amérique pour assister à notre mariage. J'étais d'abord extrêmement effrayé. Tout cela devenait bien trop réel à mes yeux. Ma mère détestait Rose. Elle était tout ce que ma mère n'avait jamais été, et pour elle, il ne devait absolument pas y avoir de classes sociales différentes. Alors quand il a fallu mettre nos familles d'accord pour le lieu, le menu et autres détails, ce ne fut pas une mince affaire. 13. Nous avons fait nos enterrements de vie de célibataire ensemble. Ton père avait une maison dans les Hamptons, et nous avions donc organiser un week-end là-bas avec la plupart de nos amis. C'est lors de ce week-end que tu as voulu qu'on se fasse tatouer tous les deux. Tu disais que c'est une chose qui nous lierait pour la vie. Le lendemain, je suis donc fièrement aller me faire tatouer une rose sur le thorax et toi tu t'étais fait tatouer une discrète lettre K, en haut de la cuisse. 14.
fuck love, give me diamonds:
 


Dernière édition par Karl O'Reilly le Lun 8 Mai - 10:27, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 12:21

TOM HARDY
Jules va souvent se rendre chez le boucher, je dis ça, je dis rien
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 12:26

rien que le profil ça démonte tout
bienvenue par ici, j'ai hâte d'en savoir plus I love you
et je crois qu'il va y avoir la queue à son magasin ouais
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 12:31

bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 12:37

L'HOMME DE MA VIE
"Boucher" ça m'a tué, tellement rare sur un fo, tellement cool I love you
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 12:40

Merci beaucoup à vous quatre
Les filles, hâte de vous voir devant la boucherie
Et content que ce métier vous plaise !
Revenir en haut Aller en bas
Savie Schuyler
- too vicious for hell
avatar

Messages : 445
Avatar, © : danielle campbell, mine.
Multinicks : lowell, seth.
Pseudo : witchling, clau.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Wainscott
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 13:17

Bienvenue parmi-nous.
Ton modèle de présentation a un petit pépin au niveau du pseudo je crois, hésite pas si tu trouves pas ce qui cloche.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
throw her to the wolves, and she'll return leading the pack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamptonsvibe.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Sam 29 Avr - 13:30

Merci beaucoup
J'ai trouvé le souci, mon ordi a une fâcheuse tendance à corriger des mots n'importe où tongue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Dim 30 Avr - 6:11

tom et le job bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Dim 30 Avr - 7:17

tom est tellement canon
j'aime déjà beaucoup le personnage, hâte d'en lire plus sur karl
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Dim 30 Avr - 7:56

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
très bon choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Dim 30 Avr - 9:57

Bienvenue avec monsieur Hardy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Dim 30 Avr - 10:52

toi + moi + la chambre froide j'ai des propositions à te faire Rolling Eyes
BIENVENUUUE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Dim 30 Avr - 18:21

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Mer 3 Mai - 8:42

Merci merci merci à tous
Hadès - un autre irlandais, il nous faut absolument un lien
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Sterling

avatar

Messages : 341
Avatar, © : claflin, vinyles idylles.
Multinicks : kitty.
Pseudo : aghnn.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Amagansett
Relationships:
Availability: yep (1/3)

MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Mer 3 Mai - 13:39

UN BOUCHER BG ça me fait penser au comique #saltbae (enfin moi je le trouve comique, j'sais pas si c'est fait exprès Arrow

anyway, bienvenue, super choix de tout je veux un lien avec notre miss vegan, absolument

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

❝ yes i know there's a special place in hell for me ... it's called the throne. ❞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savie Schuyler
- too vicious for hell
avatar

Messages : 445
Avatar, © : danielle campbell, mine.
Multinicks : lowell, seth.
Pseudo : witchling, clau.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Wainscott
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Ven 5 Mai - 21:43

Le délais pour ta fiche se terminait aujourd'hui. Sache que l'avatar ne t'es donc plus réservé. I love you Tu peux demander un délais, de cinq jours. Mais celui-ci ne pourra s'étendre plus longtemps et si tu ne complète pas ta fiche après ce délais, ton compte se verra supprimer comme dit dans le règlement. Nous te donnons deux jours pour te manifester, sans quoi ton compte sera également supprimer. No

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
throw her to the wolves, and she'll return leading the pack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamptonsvibe.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Lun 8 Mai - 7:19

Bonjour,
Désolé désolé désolé, j'ai eu un problème de connexion !!
Je me bouge de finir ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Savie Schuyler
- too vicious for hell
avatar

Messages : 445
Avatar, © : danielle campbell, mine.
Multinicks : lowell, seth.
Pseudo : witchling, clau.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Wainscott
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: Karl // it feels good   Dim 14 Mai - 17:04

Des nouvelles? I love you

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
throw her to the wolves, and she'll return leading the pack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamptonsvibe.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karl // it feels good   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karl // it feels good
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Val feels good.... 2016
» Karl Franz, et un bout de mon armée du Middenland.
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» Good english / german news radio for podcast
» Good morning sweetie [with Bel']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH MY HAMPTONS!! :: VII. SHOULD OLD ACQUAINTANCE BE FORGOT :: That Which We Destroy :: Grumpy Old Versions-
Sauter vers: