Partagez | 
 

 broken wings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: broken wings   Sam 29 Avr - 8:18

Dax Rosenbach
Take these broken wings And learn to fly again
nom/prénom ▪️ Dax, l'histoire habituel du père qui croyait avoir un fils et qui voulait absolument l'appeler Dax, alors ce sera Dax disait la mère. Pas le choix de toute façon. Rosenbach, nom qui n'avait pas d'écho avant qu'elle ne devienne championne olympique. Nom qui fut sur toutes les lèvres et qui l'est encore mais pour d'autres raisons.  âge/date de naissance ▪️ Il y a vingt-sept années qu'elle est venue au monde, un matin d'hiver particulièrement froid dans le Bronx quartier plus ou moins abordable de New-York. lieu d'origine/nationalité ▪️ La blonde, est née dans les bas-fonds du Bronx dans une famille tout ce qu'il y a de plus modeste, son enfance ayant été rythmé par les éclats de rires et de larme d'un père accro à toutes compétitions sportives. Un père qui aurait aimé être ce héro d’Amérique qui ramène sa médaille pour son pays. Un père qui devient le plus fière au monde quand sa fille s'est trouvée une passion des plus sportives. Américaine et fière de l'être. origines divers ▪️ L’Amérique coule dans ses veines, elle a quelques parents qui viennent du Canada, mais aucunes origines excentriques d'après ce qu'elle sait. langues parlés ▪️ L'anglais en particulier, l'Espagnol parce que c'était obligatoire au lycée et quelques mots de français pour avoir participé à quelques compétitions sur le sol parisien. Quelques mots de portugais après les derniers JO à Rio.  études/métier ▪️ Dax n'a pas tellement fait d'études, elle a finit le lycée et est parti à l'université grâce à une bourse sportive. Elle s'est lancée dans des études d'économie au cas où le sport de marcherait pas pour elle, mais vite repérée durant sa première année d'études elle a rejoint une équipe de pro. L'abandon de ses études à été prononcée officiellement quand elle est entrée dans l'équipe de running américaine. revenus financier ▪️ Opulents. Elle est vite devenue l'image des plus grandes marques de sport, égérie officielle d'Addidas elle enchaîne les contrats publicitaires qui la rendent riche aux éclats. Aujourd'hui elle a beaucoup flambée, mais reste toujours à l'abris du besoin.  lieu de résidence ▪️ Shinnecock, son agent lui a proposé une maison dans le quartier quand les choses ont explosées pour elle. Elle qui n'était qu'une vacancière au départ. Elle venait avec sa famille tous les étés depuis toute petite. Avec l'argent sur ses fameux comptes elle s'est dit qu'il était préférable d'acheter plutôt que de se contenter d'une location ou d'un hôtel plus ou moins cinq étoiles. Cela fait maintenant quelque temps qu'elle possède cette villa à Shinnecock, il parait qu'elle a appartenu à un bon nombre de célébrité dont une des sœurs Kardash. Pas que ça l'intéresse. orientation sexuelle ▪️ Hétéro, même si on peut dire qu'elle a surtout un penchant pour les hommes qui l'a font souffrir vu son historique amoureux. statut civil officiel ▪️ Fraîchement célibataire. statut familiale ▪️ Rob, c'est le père avec qui c'était la fusion père fille avant son accident. Katherine c'est la mère, qu'on appelle Kitty pour plus d'intimité. C'était de l'amour maternel un peu plus distant, aujourd'hui elle ne voit presque plus sa fille qui ne supporte plus de voir son regard plein de pitié. Fille unique, elle a vu en Pop's Sparks la sœur qu'elle n'a jamais eut. Cousines, elles étaient enfants très proche aujourd'hui c'est autre chose.  nb d'enfants ▪️ Aucuns. traits de caractère ▪️ Elle était joviale, drôle, sarcastique, fêtarde, charmeuse, fidèle, à l'écoute, susceptible, rancunière, de feu et de glace. Elle devint, arrogante, flambeuse, capricieuse, ingrate. Elle est, brisée, triste, ingrate, seule, violente, pleine de culpabilité, silencieuse, alcoolique.  groupe ▪️ Jett Setters

money or champagne
[doc], Lorsque ses yeux se sont ouverts, c'est l'image immaculée d'un médecin qui s'est offerte à elle. Cette blouse blanche d'un éclat cinglant lui arrive dans l’oculaire comme un flash de paparazzi. mémoire en bouillie, elle n'arrive plus à se situer. Ce visage ne lui dit rien, cette clarté nouvelle l'agresse et ses muscles qui se réveillent lui donnent envie de retourner dans un sommeil plus définitif. Et lui, il est là, les lèvres qui s'animent dans un charabia qui lui semble inintelligible. Qui es-tu ? Que fais-tu ? Qu'as-tu fais de ce corps qui appelle à l'aide. Meurtrie dans toutes ses cellules, le doc lui semble être cet assaillant qui l'a détruite, sans savoir qu'elle est l'instigatrice de cette décente aux enfers.  [grumpy] Tu l'a tué Dax. Tu l'as tué. Cette voix en écho qui se répercute dans son esprit, qui englobe ses rêves et ses cauchemars. Cette voix qu'elle ne connait que trop bien, puisqu'il s'agit de la sienne. Dax, meurtrière, succombe à sa folie de la vitesse, elle sent encore la carlingue de sa bagnole de luxe se plier comme une feuille de papier allu au rythme de l'impact. Tout son corps, hurle d'une douleur qui la réveille encore. Cette douleur imaginaire d'un accident qui lui a ôter une partie de son âme. Mais c'est le prix à payer, quand on ôte une vie toute entière. Quand on chamboule l'existence d'une famille, unie, aimée, aimante. Sa mauvaise humeur c'est ce qui la garde en vie, sa colère contre le monde, contre elle, contre son kiné, ses parents, sa cousine. Sa colère contre les petites choses de la vie, c'est ce qui la rend encore humaine, encore là, de chaire et d'os, de sang et de larme.  [happy] Un éclat, un rire, un fou rire. C'est un son qui ne retentit plus dans sa grande maison, c'est une émotion qui ne fait plus vibrer ses lèvres et ses muscles faciaux, elle ne ressent plus cette infatigable papillonnement dans le ventre quand le fou rire est tel que ses côtes s'entrechoquent. Et pourtant, on vous le dira facilement que c'était le genre de fille au sourire communicatif, le genre de nana qui se révèle dans un rire et dont le regard pétille rien qu'à la pensée de la taquinerie. Belle, intelligente, drôle. Elle avait tout pour elle et son envie de voler près du soleil lui a coûté sa mobilité, sa carrière et son âme. Il n'y a plus de joie à avoir, plus de bonheur dans le reflet du miroir. Et plus personne pour lui susurrer les mots doux bien comme il faut, ceux qui redonnent goût à la vie, ceux qui effleurent la surface de son épiderme, qui réveillent sa peau blanche jusqu’à y déposer une couleur rosée. [sleepy] Les rêves. Ses rêves étaient grands, elle a eut la chance d'en réaliser certains. De se retrouver plusieurs fois sur le podium en fin de compétition, mais rien n'était encore terminé. Ou bien c'était écrit ? Qu'elle devait se casser les jambes, se casser le cœur, l'âme et l'envie. Battante, c'était la plus battante du quartier. Parce qu'elle est née avec la cuillère en argent sous le nez. Elle est pas née avec la carte platinium dans le sac Chanel. Elle est née avec des principes, de l'amour et l'envie de grimper la montagne de la vie. Elle en a eut des moments où elle voulait tout abandonner, quand au lycée ça se passait pas si bien que ça dans l'équipe d’athlétisme. Quand à la fac elle a eut le cœur brisé et que rien ne semblait avoir le même goût, la même couleur, la même odeur. Pourtant elle a jamais arrêté de porter ses baskets, elle a jamais arrêté de s’entraîner, de sourire, de vivre. Aujourd'hui son lit est son meilleur ami, accompagné de madame Vodka l'après midi. Ses cernes semblent marqués à vie sur son ancien joli visage de poupée. Cassée, brûlée. Ses draps sont sa coquille, son armure, sa prison en coton égyptien. Rien ne semble pouvoir lui arriver quand elle est là, enroulée dans des kilomètres de coton, quand son corps s'encastre dans ce matelas à mémoire de forme. Rien ne semble pouvoir l'atteindre dans ce miasme de malheur qui l'englobe dans sa totalité.  [bashful] Il la rendait timide, il la rendait fuyante. Pourtant c'était juste comme ça, juste sur un contrat. Mais c'était sans compter ses yeux de biches qui roulent sous la gêne ambiante quand il la regarde avec ses iris claires, quand il la dévisage avec ce sourire indécent. Timide et presque prude. Il l'impressionnait avec ses airs de star de cinéma, avec sa façon de se déplacer sur le tapis rouge et de la prendre à son bras. Oh, elle savait bien qu'elle n'était qu'un trophée de passage, mais ça lui allait bien puisqu'il y avait des avantages. C'était pourtant éphémère, c'était surtout complètement faux. Une illusion bien ficelée entre agents, et ponctuée d'un contrat signé. Alors quand ça devenait trop dur, quand ça devenait pas assez brillant pour son image de marque, il n'avait pas tellement besoin de rester et de la rendre timide encore. De lui voler un baiser en publique qui allait déposer une roseur timide sur ses joues de poupée. Il n'avait plus besoin de faire semblant, il pouvait s'échapper. Elle ne l'a pas retenu. Elle ne pouvait pas, on peut pas quand on est dans le coma. [sneezy] Percutante. Percutant la berline sortie de nulle part. Vitesse, elle transperce l'air avec vélocité. Danger, son épiderme c'était dressé à ce second feu rouge grillé. Pourquoi cette voiture sort-elle de là ? Il n'y avait personne, elle avait regardé. Et pourtant, l'avant de sa Lamborghini transperce cette voiture de femme au foyer. Pourtant  la violence du choc est telle qu'elle se retrouve éjectée de l'habitacle. Pourquoi ne pas mettre de ceinture ? Pourquoi ne pas suivre le code de la route ? Pourquoi vivre le danger ? Percutante, tu l'as percutée.  [dopey] Il est là devant toi, il s'use pour t'aider, il s'use la voix pour te forcer à sortir de ton lit, il s'use les muscles pour te mettre dans ce fauteuil que tu exècre. Tu lui plait, tu le sais. Ce type est là pour Dax, depuis qu'elle est assez en forme pour faire de la rééducation, il est resté alors qu'elle a tout fait pour le faire fuir. Du jet de pot de fleur, à l'insulte bien piquante. Du cri inhumain aux larmes douloureuses. Il est là, toujours. Tous les matins il passe par la grande porte, tous les matins il vient la sortir de son lit, la porte dans ses bras forts et la fout sous la douche. Il l'a vu nue, il a vu toute la noirceur de son âme et pourtant rien ne semble pouvoir l'éloigner de sa grande villa. Toujours de retour, toujours à fouler les grands escaliers de marbres qui mènent à la propriété. Toujours près à se reprendre des baffes, des insultes, des cris. Peut être parce qu'il lui arrive de temps en temps d'avoir cette brillance dans le regard, ce calme ambiant qui lui dit reste, reste près de moi. Ne me lâche pas.
fuck love, give me diamonds:
 


Dernière édition par Dax Rosenbach le Sam 29 Avr - 16:21, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 8:18

éloge funèbre
Take these broken wings And learn to fly again
Son cœur battait au rythme des cris et des applaudissements, au rythme des hourras et des bravos. Elle se souvient encore de toutes ces âmes qui criaient à l’unisson son prénom. Dax, Dax, Dax. Si elle se concentre un peu, si elle ferme les yeux elle peut entendre encore les cris et les bravos, mais ce n'est qu'un murmure, quand avant c'était un écho de se battements de cœur. Parce que si elle ferme les yeux trop longtemps, elle imagine le visage de cette femme qui vient de se prendre de plein fouet une Lamborghini flambant neuve. Elle imagine le cœur brisé de son fils qui attend une mère qui ne viendra plus jamais le chercher à l'école, ses petits doigts qui enlacent le grillages qui entoure la cours de l'école. Ses yeux ronds cherchant dans la masse, les cheveux bruns de sa mère adorée. Dax, Dax, Dax. Un murmure qui ne devient plus qu'un souvenir face aux cris de terreurs qui prennent écho dans sa tête. Elle meurtrie sa lèvre, l'intérieur de sa joue, oubliant de respirer. Oubliant d'être animée. Des pas lourds montent les escaliers et elle souffle, elle n'aura jamais de répit. Et c'est là, qu'elle se rend compte, laissant ses mains tâter son matelas, que la nuit à été mouvementée. Elle s'est pissée dessus, de terreur et d'horreur. La honte embrase son cœur, la honte prend place dans son regard. Les pas lourds deviennent feutrés sur le doux de la moquette. On frappe, elle ne dit rien. On frappe encore et elle s'agite pour tenter de cacher la vérité. Une dernière frappe et cette poignée qui se plie sous la force d'un seul homme. Un homme avec la volonté de quinze. La volonté d'aider, d'aimer et de la remettre sur pieds. Premier reflex, ouvrir les lourds rideaux. « Bonjour Dax, comment tu te sens aujourd'hui ? » Reflex, il se mord la lèvre, il sait bien qu'elle n'aime pas ce genre de question. Reflex, dû à sa profession. Pas de réponses. Il tique, parce qu'habituellement il entend un grognement qui sort de cette touffe de cheveux terne qui émane de la couette. Il n'en dit pas plus, la fenêtre s'ouvre en un claquement de doigt et le voilà qui s'avance vers le lit. Le corps de Dax se tord de douleur et de honte. Il enlève rapidement la couette qui la recouvre et découvre cet océan de pisse qui colore le matelas comme son short de pyjama. Une respiration et puis rien. Pas de réflexion, pas de hoquet de stupeur. Comme d'habitude il vient la prendre dans ses bras. Comme d'habitude il l'emmène jusqu'à la salle de bain et la dépose dans la douche italienne. Sans dire un mot, sans un regard trop appuyé il lui ôte son pyjama et fait couler l'eau de la douche. Voyant qu'elle reste inerte comme dans ses mauvais jours, il prend la suite, la lave des cheveux jusqu'aux orteils. Aux rythme de ses caresses, elle fond en larme, de honte, de peur et de soulagement à la fois.


Dernière édition par Dax Rosenbach le Sam 29 Avr - 16:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 8:45

BIENVENUE officiellement
ashley est tellement cute
hâte de jouer notre petit lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 9:04

mais oui tellement
merci et oui, vive notre lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 9:10

benzo est top I love you
Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 10:49

merci I love you
je te retourne le compliment, Rami
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 12:18


ton début de fiche...
bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 13:05

merci THOR #FANGIRL
Revenir en haut Aller en bas
Savie Schuyler
- too vicious for hell
avatar

Messages : 445
Avatar, © : danielle campbell, mine.
Multinicks : lowell, seth.
Pseudo : witchling, clau.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Wainscott
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 13:28

BENZZOOOOOO.
Je l'aime tellement et elle est pas assez joué ok. Bienvenue parmi-nous.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
throw her to the wolves, and she'll return leading the pack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamptonsvibe.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 13:43

MERCI I love you I love you
ça faisait longtemps que je l'avais pas joué, j'ai tout de suite penser à elle quand j'ai eu l'idée du perso. elle dépote. cat
ET SHELLEY cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 16:58

dax elle est trop bien, j'adoooore elle est vraiment touchante
je valide, bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: broken wings   Sam 29 Avr - 17:03

je te remercie I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: broken wings   

Revenir en haut Aller en bas
 
broken wings
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wings of War
» Soiree Wings of War le 11 Avril ?
» Wings of War et figurines 1/144
» [Wings of War] Assaut maritime des côtes françaises
» Anniversaire de Damned Wings [8 Février]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH MY HAMPTONS!! :: VII. SHOULD OLD ACQUAINTANCE BE FORGOT :: That Which We Destroy :: Grumpy Old Versions-
Sauter vers: