Partagez | 
 

 - if i cannot bend heaven, i will rise hell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bethany Hamilton

avatar

Messages : 37
Avatar, © : elizabeth olsen © isleys.
Multinicks : nope.
Pseudo : marido ~ castiells

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Amagansett
Relationships:
Availability: 1/3 (free)

MessageSujet: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 6:40

bethany hamilton
she gave it all, you gave her shit; she coulda done, just anything or anyone, cause she's a goddess
nom/prénom ▪️ Bethany Eleanore Magdalene, de Hamilton. Un nom emprunt du mysticisme aristocrate britannique qu'elle porte fièrement sur ses épaules, il est tout ce qu'il reste du faste et de la luxure de feu la richesse familiale. Un mirage qui ne la quitte jamais cependant. Quant au reste de son identité, Eleanore par principe car tous les enfants de sexe féminin sont supposés porter ce patronyme de l’ancestrale épouse du premier Hamilton, et Magdalene, choix de sa mère née Harcott. Prénom fort déconvenue à en croire sa grand mère puisqu’il est de consonance étrangère, par conséquent non britannique, une aberration en quelque sorte. âge/date de naissance ▪️ Âgée de vingt-sept ans seulement, on jurerait à s’y méprendre qu’elle fait plus vieille que les chiffres à l’encre noire sur ses papiers d’identités. Son visage possède certes des traits juvéniles d’une candeur naïve, mais ses yeux ! Ses yeux trahissent cet automate qu’elle est devenu au fil des années à force de vivre dans ce panier de crabes dans lequel on l’a plongé de force. Les soucis, la paranoïa, et la révélation au grand jour de la pauvreté familiale a en parallèle durcit ses traits, et crée de petites ridules sur son front blond. lieu d'origine/nationalité ▪️ Bethany est née en Angleterre dans un hôpital de Londres, bien loin de ses terres. D’origine anglaise, elle demeure - demeurait - avant la saisie du château, à la campagne proche de la ville de Aberystwyth. Là bas tout le monde connait les Hamilton et ont été les spectateurs de leur grandeur puis de leur déclin. Elle ignore ce qu’il est advenu de la propriété, mais les vieilles pierres, ses secrets et le climat marin lui manquent. origines divers ▪️ Aussi loin qu’on remonte du côté Hamilton, il n’y a que des britanniques pure souche, aucun manquement si on peut parler ainsi n’est à notifier. En revanche côté Harcott il semblerait bien qu’un oncle irlandais traine dans les parages, ainsi qu’un ou deux français. Elle ne saurait le dire, elle ne les a vu qu’une fois lorsqu’elle était petite. langues parlés ▪️ Véritable trésor de ses parents qui voient en leur fille unique un moyen de retrouver leur vie d’antan et d’évoluer dans les strates sociales, ils ont tenu à dépenser le peu d’argent qu’il restait dans son éducation. Elle a donc étudié auprès de plusieurs percepteurs lesquels étaient enchantés de constater qu’elle était d’une intelligence remarquable, et doté d’une mémoire photogénique salutable. Elle parle donc couramment le français, l’anglais (avec une articulation et une intonation propre aux britanniques), et maitrise quelques notions de mandarin et d’espagnol. Cela ne s’arrête pas là puisqu’elle a également appris le latin et le grec en véritable passionnée d’histoire qu’elle. études/métier ▪️ La logique aurait voulu qu’elle récupère l’empire familial en tant que fille unique, hélas il ne reste plus grand chose de ce dernier. Et puis ce n’était pas ce qu’elle souhaitait dans l’immédiat, puisque Bethany était obnubilée depuis toute petite par l’idée de devenir la femme idéale et de trouver un époux convenable. Des idées qui lui ont certes été inculquées mais qu’elle n’a jamais jugé bon de renverser. Elle envisagea a un moment donné - mais succinct - de se tourner vers des études de droit afin de devenir avocate, mais cette piste ne se concrétisa pas. Désormais fiancée à Lloyd Sterling, elle se dévoue corps et âme dans cette relation qui la mène à sa perte. Attention toutefois à ne pas la considérer comme une personne stupide, ce serait là une erreur. revenus financier ▪️ Elle est pauvre, sans un sou (ou presque) puisqu’il ne reste plus grand chose de ce qui faisait jadis la fierté des Hamilton. Elle « survie » grâce à de menus virements que ses parents lui font mensuellement mais elle tire principalement son argent de la fortune de son futur mari. Elle sait se débrouiller pour obtenir ce qu’elle souhaite en lui faisant du chantage, ou tantôt en volant certains bibelots qu’elle revend pour son compte. Par ailleurs son jolie minois est relativement pratique pour obtenir la gratuité de certains services ou produits lorsqu'on sait s'y prendre correctement. lieu de résidence ▪️ N’ayant plus à proprement parler de maison où vivre car le château a été saisi, elle a désormais élu domicile chez Lloyd (à Amagansett) dans cette bicoque vide et sans cœur où s’entassent des jolies choses dont elle fait parti. Pierre précieuse parmi les colifichets, elle déteste cette endroit où elle se meurt jour après jour, et rêve un jour de pouvoir repartir en Angleterre afin de redorer le blason de sa famille et qui sait récupérer son dû. orientation sexuelle ▪️ Hétérosexuelle, le contraire serait fort désobligeant et elle a déjà suffisamment de problèmes comme ça. statut civil officiel ▪️ Vaste affaire que voilà même si sur le papier tout à l’air du conte de fée. Elle s’est fiancée à son amour d’enfance qu’elle idéalisait grandement dans ses journaux intimes, mais dont elle a découvert malgré elle le véritable reflet. Lloyd Sterling, élite et fils d’un fameux politicien, plein aux as et beau garçon. Oui mais voilà le beau garçon s’avère être un monstre, et est loin de représenter ce qu’elle espérait tant de lui. Malheureusement il est trop tard désormais pour faire machine arrière, et puise ce serait mentir de nier qu’elle n’éprouve rien pour lui. statut familiale ▪️ Enfant unique du couple Hamilton, une famille ayant bâti son empire sur la possession terrienne et son nom à particule. Suite à de mauvais placements, ils ont perdu une grande partie de leurs richesses, et sont partis s'exiler aux USA en attendant que les déboires judiciaires se terminent. Sans être ruinés, il ne leur reste plus grand chose hormis une poignée de propriétés éparses, et des résidus sur des comptes off-shore. Du côté de sa mère (née Harcott), qui elle, n'appartient pas à l'aristocratique britannique, ils sont connus dans l'import/export d'alcools de luxe, précisément le bourbon. Les Hamilton n'ont que peu de contacts avec les Harcott.nb d'enfants ▪️ Aucun pour le moment bien qu'elle affirme être enceinte de Lloyd, ce qu'elle aimerait vraiment voir arriver. Ce serait là, la consécration ultime. Toutefois leur intimité sans être au point mort n'a rien d'un rêve, et ils ne couchent ensemble que rarement. Tantôt pour la faire taire parfois par élan de bonté, leurs ébats n'ont rien de romantique, et sont en réalité plutôt fugaces et brutaux. Elle éspère toujours qu'il reste à ses côtés après l'acte, mais il s'esquive toujours très rapidement aussi silencieusement qu'il est arrivé. traits de caractère ▪️ hautaine, froide, désabusée, paranoïaque, dépressive, manipulatrice, triste, maniaque, naïve, dangereuse, pugnace, revancharde, intelligente.

   
money or champagne
01. La famille était un pilier essentiel si ce n’est crucial de son existence. Tout ce qu’elle a fait - et fait - est pour eux, qui l’ont pourtant si mal traité. Eux qui lui ont menti pendant des années en maintenant l’illusion d’une richesse dilapidée, et d’un empire en perdition. Eux qui l’ont aussi déraciné de sa campagne anglaise et poussé à se fiancer à cet homme qu’elle pensait autrefois vertueux. Néanmoins soumise à des valeurs vieillissantes (voir acculées), elle s’imagine un jour reprendre le contrôle des Hamilton et restaurer cette image salement écornée. Il ne reste plus grand chose à sauver, mais Lloyd à défaut d’être un bon fiancé, peut lui donner ce dont elle a besoin pour parvenir à ses fins. Il a l’argent, et elle, elle a l’esprit pour arriver à son but. A l’heure actuelle, elle ne voit que très peu ses parents qui enchainent les allers retours entre l’Angleterre et les USA en vue du futur mariage auquel ils ont activement participé. De son côté, elle sait que son père essaye de réunir des investisseurs étrangers pour renflouer les comptes en usant effrontément de sa particule, et sa mère quant à elle se contente de le suivre comme son ombre, bercée par les mensonges de cet homme qu’elle aime. En définitive, Bethany ne fait que reproduire le même schéma sans le savoir. Et abandonnée de tous, elle se raccroche à ses vieilles chimères de pouvoir renverser la donne et devenir cette reine devant laquelle ils s’agenouilleront tous.

02. Ceux qui l’ont connu lorsqu’elle était plus jeune s’accorderont pour dire que ce n’est plus du tout la même personne. Enfant joviale, douce et au regard lumineux, elle a bien changé, et revêt davantage l’aspect d’un spectre mourant. C’est comme si tout son corps s’était recroquevillé sur lui même, aspiré par le vide qui l’habite. Autrefois rêveuse, elle est désormais en proie à des cauchemars tous aussi sinistres que les autres, où elle se voit en triste héroïne tuée par les mains de l’homme qu’elle aime. Le temps des rêveries et des contes de fées est lointain, et son regard arbore sans cesse un voile flou nimbé de mystères dont seule elle à la connaissance. Toutes ces péripéties récentes n’ont fait que la tirer davantage vers le bas, la recouvrant d’une pellicule de noirceur abjecte, et l’obligeant à se muer en quelqu’un qu’elle n’est pas. Une sorte de femme revêche, paranoïaque et pleine d’amertume. Là bas chez les Sterling, elle donne certes le change en se parant d’artifices et en se prêtant au jeu des sourires, mais à l’intérieur tout est sec et vide. A l’abandon. Ce qui ne l’empêche pas de soulever les regards de ces gens qu’elle côtoie, tantôt par jalousie (ces imbéciles s’imaginent tous que sa vie est enviable), tantôt par compassion feutrée. Là dessous quelque part sous cette chair porcelaine, une flamme s’est éteinte.

03. A défaut de trouver une quelconque satisfaction dans cette vie morne et sinistre, elle a trouvé de précieux palliatifs qui mettent toutefois sa santé en danger. Ce n’est pas comme si Lloyd en avait cure de toute façon, car il ne se préoccupe d’elle que lorsque ça lui chante. Elle a pourtant essayé de faire quelque chose, d’agir, en consultant plusieurs médecins et une batterie de psychologues, craignant être la source de leur tracas de couple, et désireuse de faire des efforts. En vain, elle n’est pas le soucis, le nœud du problème réside ailleurs. Mais elle souffre, et n’en peut plus, alors pour soulager ses maux, on lui a prescris des anti dépresseurs qu’elle a d’abord refusé de toucher. L’alcool était suffisant pour taire ses pensées morbides, et la plonger dans un état d’allégresse éphémère. Un verre de vin par ci, un verre de vin par là, elle n’est pas alcoolique, elle aime profiter, c’est son excuse. Tout a commencé comme ça par hasard, avant que cela ne soit plus suffisant pour lui offrir une parenthèse bucolique. C’est là que les médicaments ont pris le relais, et ces derniers sont redoutablement efficaces, annihilant toute sensation dans son cerveau. Il suffit de la croiser en fin d’après midi pour comprendre qu’elle n’est plus tout à fait elle même. Elle ne rit plus, ses pupilles fixent le vide, et ses gestes deviennent mécaniques et de plus en plus maladroits.

04. Lloyd Sterling, objet de convoitise pour beaucoup, et source de malheurs à ses yeux. Elle le connait depuis plus longtemps qu’il n’y parait et lui a toujours été profondément attachée. Plus jeune il était l’incarnation du prince, celui qui ferait d’elle une reine et avec qui elle fonderait la famille parfaite, digne de tout ces ouvrages qu’elle adorait parcourir les soirs d’été. Un rêve digne d’un cauchemar. Lloyd n’est pas ce qu’elle imaginait, il en est tout l’opposé pour être exact, et fait plutôt office de méchant que de gendre idéal. Autrefois déjà il s’amusait à la brutaliser lorsqu’ils étaient gamins, mais douce et pleine de bon cœur qu’elle était, elle lui pardonnait encore et encore. Obsédée par lui, par cette aura charismatique dont il était affublé et ses yeux noisettes, elle aurait fait n’importe quoi pour lui. Et elle l’aimait - l'aime - atrocement, de façon démesurée même. Aussi quand leurs familles respectives se mirent d'accord pour les marier, elle ne pouvait espérer mieux que pareil choix. Lloyd, son Lloyd, allait enfin devenir sien ! Et plus rien ne pourrait les séparer. Les premiers mois furent parfaits (et c’est souvent à ça qu’elle pense quand il lui fait du mal, que quelque part là dessous il est bon), avant de tourner au vinaigre. Il n’est pas gentil - il est retors, il ne l’aime pas  - il se fiche d’elle, il prétends l’apprécier - il la manipule. Tout ce qu’il lui donne ce n’est que pour mieux la punir derrière, et Bethany malgré elle commence à s’y faire. Ce quotidien est devenu sa normalité, elle est persuadée qu’il va changer, que son amour renversera ce penchant obscur de sa personnalité. Et quand bien même elle en parlerait autour d’elle et qu’on lui conseillerait de partir : elle ne le ferait pas. Il est trop tard pour reculer, et puis personne ne peut comprendre ce qu’ils vivent. Non, elle est sure de son coup, il va se métamorphoser et devenir celui qu’elle espère tant être son mari. Quant à ceux qui diraient qu’elle reste uniquement pour l’argent, seraient de parfaits idiots, car elle est d’une dévotion sans borne envers son bourreau, pour lequel elle continue d’éprouver des sentiments sincères. D’ailleurs parfois il le lui rend lorsqu’il la rejoint la nuit pour mourir entre ses bras. Or ces minutes précieuses sont un joyau auquel elle se cramponne comme un marin à sa bouée de sauvetage en plein océan.

05.
De l’argent, elle n’en a presque plus et se contente de subsister via celui de son fiancé. Elle qui n’a pourtant pas été élevée dans l’abondance - certes il y avait le château, mais quotidiennement des objets disparaissaient pour être mis aux enchères - , elle se surprend à dilapider celui qui n’est sien. Involontairement il s’agit très certainement là d’une façon puérile d’attirer l’attention de Lloyd (puisque tout tourne autour de lui dans son monde), sans grande réussite. Aussi, Bethany se plait à acheter tout et n’importe quoi, du moment que c’est cher et tape à l’œil, mais surtout qu’il le remarque. Parce que même si il la sermonne (histoire de rester polis), au moins il prends conscience de son existence et lui adresse un mot, or elle ferait tout ne serait ce que pour quelques paroles. Désormais le couple se réduit à ça, des disputes, des coups bas, et des traitrises. La princesse déchue n’est pas au meilleur de sa forme mais n’abandonne pas sa lutte. Si elle peut se venger de ce qu’il lui fait subir ou susciter un soupçon d’intérêt chez lui, elle le fait. Dernièrement elle a investi un capital important sur des objets d’arts qui prennent la poussière dans la maison, ainsi que sur l’acquisition de chevaux pure race. Il s’agit là de sa dernière lubie, et régulièrement lorsqu’elle n’est pas enfermée dans sa chambre, elle traine dans les hippodromes huppés, et les salons bourgeois.

06. Parfois ectoplasme elle n’en demeure pas moins une personne faite de chair et d’os qui a besoin de satisfaire certains besoins. Ses ébats avec Lloyd étant relativement rares, et ce dernier souvent absent, elle a dû combler ce vide du mieux qu’elle pouvait. Au départ l’affaire lui arrachait des soupçons de dégout, car elle rechignait à tromper celui qui était l’homme de sa vie, et puis l’alcool et les cachets aidant, elle a changé sa vision des choses. Alors elle disparait régulièrement le soir pour aller on ne sait où, et noyer son chagrin dans les bras d’étrangers. Discrète elle fait attention à ce qu’on ne la suive pas et que personne ne la reconnaisse - quoi de mieux que les bas fonds pour ça - car ce serait synonyme de perte. Or à ce stade elle ne peut pas se le permettre. Et puis sans l’admettre, ici encore tout n’est question d’attiser la jalousie de son mari, qui jusqu’ici n’a pas fait de remarques sur ses déplacements suspects. Elle ne trouve néanmoins aucune satisfaction réelle dans ces étreintes, car étrangement Lloyd est le seul capable de lui procurer un certain plaisir. Sans expliquer le pourquoi du comment elle ne sent vivante que lorsqu’il se perds entre ses hanches.

07. Diminuée physiquement et mentalement mais pas totalement non plus. Elle a repris du poil de la bête comme on dit, et se surprend à être de plus en plus vindicative quant à ses injonctions à l’égard de sa belle famille. La petite brebis n’est plus si docile que ça, et n’hésite pas à s’énerver et marquer son territoire lorsqu’elle le juge nécessaire. Trop longtemps passive, Bethany a décidé de passer à l’acte et de jouer à ce jeu d’échec dans lequel elle n’était jusque là qu’un simple pion. Outre dilapider de l’argent qui n’est pas le sien, elle prends possession dans des débats familiaux, se rangeant de façon outrageuse du côté de William Sterling, qui, ne partage pas du tout les principes de son fils. Voir Llloyd s’énerver est devenu un nouveau passe temps assez addictif, et visiblement le seul moyen de lui arracher un regard ou un geste. Et ce n’est pas terminé, cela ne fait que commencer. En parallèle, elle tente de le retenir en prétextant une grossesse, alors qu’avec tout ce quelle avale en cachets et alcool, n’importe qui saurait démasquer l’imposture. Sa rébellion ne touche d’ailleurs pas uniquement qu’au cercle privé, puisqu’elle se surprends à s’épanouir en public, en usant de phrases bien placées pour enfoncer le futur époux, ou en faisant exprès de ne pas venir lorsqu’elle sait que sa présence est extrêmement importante pour les apparences. En d’autres termes la guerre est officiellement déclarée, bien qu’une petite part d’elle même persiste à croire qu'il va changer.

08. Elle se surprend de plus en plus à tenter le diable. Peut être est-ce du à ses nouvelles mauvaises fréquentations ou une volonté de se faire remarquer mais la réalité est là. Pour commencer, elle s’est mise à voler dans les magasins, des petites choses que personne ne remarque, et puis également aux Sterling. Des babioles poussiéreuses, qu’elle revend à la sauvette pour obtenir les médicaments qu’il lui faut, ou par pure satisfaction personnelle d’avoir un comportement répréhensible. Elle court après n’importe quoi qui sortirait de l’ordinaire, et lui donnerait un regain de vie. C’est là tout près, elle peut presque sentir cette odeur de rébellion.

09. A défaut d’être sur les réseaux sociaux comme bon nombre des gens de son âge, elle préfère à tout les gadgets électroniques, le confort d’un livre. Sans toutefois être sur ces plateformes, elle en maitrise les codes, et sait où il faut se placer et à qui sourire lors des grands rassemblements. De même, que sa mémoire photogénique lui a permis de se familiariser avec le cercle de ses parents et celui de sa belle famille. Elle peut ainsi facilement mettre un nom sur un visage, et sait feindre un intérêt si nécessaire lors des discussions. ILS ont voulu faire d'elle une potiche, mais elle ne leur donnera pas cette satisfaction.

EN VRAC. Elle ne supporte pas l’odeur de la cigarette, ni celle des parfums bons marchés qui lui donnent la nausée. ○ L’alcool ne lui fait plus autant d’effet qu’avant mais à tout de même son petit résultat. D’une manière générale elle camoufle l’affaire à l’aide de bonbons mentholés, mais son comportement proche de l’hystérie la trahit aisément. ○ Elle aime les belles choses et ne s’attife que de robes de grands couturiers, idem pour ses bijoux. ○ Elle tient de sa mère un talent rare pour cuisiner, et se met régulièrement aux fourneaux pour réaliser des gâteaux très prononcés en sucre. Elle ne les mange même pas mais sait que Lloyd les déteste, alors elle continue par pure provocation. ○ La foule et le bruit intempestif des grandes villes lui font horreur. Sa campagne lui manque atrocement, tout comme ce château dont elle garde un souvenir grandiloquent. ○ Discrète depuis toujours, elle se surprend maintenant à parler en continu de choses et d’autres, principalement pour noyer Lloyd sous des informations futiles lorsqu’il veut se reposer, et ensuite parce qu’elle se sent atrocement seule. ○ Sa solitude lui pèse beaucoup alors elle sort de plus en plus fréquemment pour se changer les idées. ○ Elle a perdu énormément de poids depuis ses fiançailles car elle ne se nourrit quasiment plus, faute de faim. Son corps déjà frêle menace de se briser en deux au moindre coup de vent. Cela relève parfois du miracle qu’elle tienne debout par ses propres moyens. ○

fuck love, give me diamonds:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

- I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I survived; I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that but I survived. I found solace in the strangest place way in the back of my mind I saw my life in a stranger's face and it was mine | @ sia.


Dernière édition par Bethany Hamilton le Lun 29 Mai - 14:53, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Sterling

avatar

Messages : 341
Avatar, © : claflin, vinyles idylles.
Multinicks : kitty.
Pseudo : aghnn.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Amagansett
Relationships:
Availability: yep (1/3)

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 6:49

bb beth la plus mieux I love you I love you bienvenue !  
dans les deux cas t'aurais fait un excellent choix maintenant, il ne nous manque qu'un leo (enfin pas que, mais voilà )
CE DEBUT EST PARFAIT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nils Frey
❛ don't ever apologize for the fire in you.
avatar

Messages : 207
Avatar, © : max irons (©mine).
Multinicks : sybil.
Pseudo : belispeak, anaïs.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood:
Relationships:
Availability:

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 7:07

Fais-lui vivre un enfer pls.
Choix de personnage au top, et puis ce début donne l'eau à a bouche.
Bienvenue par ici.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
▪️ ▪️ ▪️  ‘I’m not going to die,’ he said. ‘Not till I’ve seen it.’ ‘Seen what?’ His smile widened. ‘Everything.’



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martha Ngwenya

avatar

Messages : 13
Avatar, © : Gugu Mbatha-Raw, freesia
Pseudo : leelo

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Shinnecock Hills
Relationships:
Availability: 3/3

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 7:12

Aah Marido, trop cool de te voir là, bienvenue

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Maybe I’m dreaming you, maybe you’re dreaming me; maybe we only exist in each other’s dreams and every morning when we wake up we forget all about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Hamilton

avatar

Messages : 37
Avatar, © : elizabeth olsen © isleys.
Multinicks : nope.
Pseudo : marido ~ castiells

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Amagansett
Relationships:
Availability: 1/3 (free)

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 7:36

merci tout le monde

oui je vais essayer mais c'est pas gagné le fiancé est abominable

ooooh olivia

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

- I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I survived; I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that but I survived. I found solace in the strangest place way in the back of my mind I saw my life in a stranger's face and it was mine | @ sia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Sterling

avatar

Messages : 341
Avatar, © : claflin, vinyles idylles.
Multinicks : kitty.
Pseudo : aghnn.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Amagansett
Relationships:
Availability: yep (1/3)

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 14:37

cette fiche est une telle tuerie !! j'en suis amoureuse I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Hamilton

avatar

Messages : 37
Avatar, © : elizabeth olsen © isleys.
Multinicks : nope.
Pseudo : marido ~ castiells

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Amagansett
Relationships:
Availability: 1/3 (free)

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 14:43

Lloyd Sterling a écrit:
cette fiche est une telle tuerie !! j'en suis amoureuse I love you I love you

merciii

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

- I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I survived; I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that but I survived. I found solace in the strangest place way in the back of my mind I saw my life in a stranger's face and it was mine | @ sia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas Castel

avatar

Messages : 68
Avatar, © : joseph morgan.
Pseudo : juliette.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Shinnecock Hills
Relationships:
Availability: ~ open.

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 15:17

Je suis tombé sous le charme de ta plume. I love you Il faudra que je lise tout ça avec attention et que je vienne te trouver lorsque j'aurai défini mon lien avec Lloyd, je suis convaincue que l'on pourra trouver quelque chose de vraiment sympa. I love you
bienvenue parmi nous en tout cas, et amuse-toi bien avec la jolie bethany.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Shoots him full of .38 holes.
its a Saturday night special got a barrel that's blue and cold. ain't no good for nothin' but put a man six feet in a hole. ✻ (stanislas castel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Hamilton

avatar

Messages : 37
Avatar, © : elizabeth olsen © isleys.
Multinicks : nope.
Pseudo : marido ~ castiells

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Amagansett
Relationships:
Availability: 1/3 (free)

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 15:25

Stanislas Castel a écrit:
Je suis tombé sous le charme de ta plume. I love you Il faudra que je lise tout ça avec attention et que je vienne te trouver lorsque j'aurai défini mon lien avec Lloyd, je suis convaincue que l'on pourra trouver quelque chose de vraiment sympa. I love you
bienvenue parmi nous en tout cas, et amuse-toi bien avec la jolie bethany.

oh merci
avec plaisir pour le lien, je vais aller voir ta fiche aussi pour voir ce qu'on peut trouver par la suite I love you

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

- I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I survived; I wanted everything I never had like the love that comes with light I wore envy and I hated that but I survived. I found solace in the strangest place way in the back of my mind I saw my life in a stranger's face and it was mine | @ sia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 16:15

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Nils Frey
❛ don't ever apologize for the fire in you.
avatar

Messages : 207
Avatar, © : max irons (©mine).
Multinicks : sybil.
Pseudo : belispeak, anaïs.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood:
Relationships:
Availability:

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 16:44

Quelle jolie plume, vous allez faire des merveilles tous les deux.
Bon jeu.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
▪️ ▪️ ▪️  ‘I’m not going to die,’ he said. ‘Not till I’ve seen it.’ ‘Seen what?’ His smile widened. ‘Everything.’



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savie Schuyler
- too vicious for hell
avatar

Messages : 445
Avatar, © : danielle campbell, mine.
Multinicks : lowell, seth.
Pseudo : witchling, clau.

HAMPTONS VIBE
Neighborhood: Wainscott
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    Lun 29 Mai - 18:31

Bienvenue parmi nous un peu en retard et je suis trop heureuse de toi voir ici avec Bethany, tu vas gérer.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
throw her to the wolves, and she'll return leading the pack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamptonsvibe.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - if i cannot bend heaven, i will rise hell.    

Revenir en haut Aller en bas
 
- if i cannot bend heaven, i will rise hell.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rise Of Sotek
» Recrutement de Sun Rise Xx
» [MTG - CR] Rise of Eldrazi
» Carthage, Rise of the Roman Republic - GMT
» Avant-premiere Rise of Eldrazi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH MY HAMPTONS!! :: II. RICH SQUAD WHERE ART THOU :: Sweaty Palms And Weak Knees :: The Bachelors-
Sauter vers: