Partagez | 
 

 close 2 U (ben)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: close 2 U (ben)   Lun 15 Mai - 5:51

Benjamin Waldon
rebirth of cool
nom/prénom ▪ Réussite fulminante du géniteur qui trace sa peau sous le nom de Waldon, écrasant par sa popularité son prénom. On le montre du doigt comme le fils de, ce qui laisse derrière lui un Benjamin écrit sur les papiers officiels et un Ben pendu au bout de douces courbes féminines.  âge/date de naissance ▪ Froideur hivernale du quatorze janvier, trente ans déjà qu'il erre sur la maison terre à la recherche d'un brin d'amour. lieu d'origine/nationalité ▪ Produit made in america, dont le cœur bats au rythme de son pays. origines divers ▪ Prince déchu de Russie, il contemple son royaume de glace à travers le verre d'aconitine de sa mère, bien qu'il reste un fils de l'Amérique causé par les origines de son père. langues parlés ▪ La langue de la politique fuse dans ses veines dans un anglais parfait alors que, le français et l'espagnol s'apprivoise sur le bout de sa langue -sans être maîtrisés à la perfection comme le voudrait son paternel. études/métier ▪ Avec un choix de courte durée, Ben s'engagea en Science Politique avec un soutien pesant sur les épaules. Le besoin de réussir ou son visage sera étalé dans les journaux comme la raclure des Waldon. Après tout, c'est le premier, le gagnant, celui qui se doit d'aller le plus loin. Il obtenu son diplôme avec réussite, gravant à jamais dans sa mémoire le sourire fier de son père et sa mère sobre ce jour-là. Le bras longs et les relations à en pleurer, Ben s'est contenté d'être un assistant parlementaire. Brillant dans son travail, ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'il ne passe à une autre cours de récréation : la chambre des représentants. revenus financier ▪  Un Waldon se doit d'avoir un compte en banque où l'argent ne se compte plus. La pauvreté pourrait l'atteindre demain, qu'il jette l'argent par les fenêtres sans aucun remord. lieu de résidence ▪ Shinnecock Hills pour suivre ses sœurs mais surtout les caprices de Kenny. orientation sexuelle ▪ Ce ne fut qu'aux courbes affriolantes et déchirantes, que son cœur n'a toujours vécue. Plaisir charnel ou simple baiser volé, la femme sait toucher sa peau avec délicatesse pour brûler toutes pensées pures. statut civil officiel ▪ Rien dans les archives depuis trente ans, faisant comprendre qu'il prendrait son temps. Si sa vie est déjà menée par les ficelles de son père, sentir son cœur libre, ce fleuve d'envie satisfaisante, est un droit incontestable. statut familiale ▪ Marcher fièrement la bouche ouverte à crier qu'il est l'aîné en riant, avant de penser à ses responsabilités. Mondaine et tangible à sa perte, vient après lui le duo des jumelles Waldon. Se contenter d'une famille au pouvoir puissant serait contre à la facilité des Waldon, murmures timides expliquant que des enfants illégitimes respirent le même air que lui. Autre qu'un Waldon aurait les mêmes origines que lui. nb d'enfants ▪ Aucun enfant illégitime dans la ronde, son sang n'est encore que sien. traits de caractère ▪ Calme à la brise du vent, une patience sans fin, gentillesse étrange à tendance agressive, gamin à la tête dans les nuages, concentration souvent détruite par un mouvement, romantique à ses heures perdues, intelligent sans chercher plus loin, curieux à chercher plus loin, idées démentielles et imagination illimité, artiste quand il prend son temps, généreux mais radin quand il s'agit de son propre bonheur.

Tic et Tac Catholique et pur croyant, il passe à l'église quand il a le temps ou quand le temps ne se joue pas de lui. Parfois le gamin pense à prier avant d'aller dormir, ou murmurer un sermon pour ne pas partir au diable lorsque la faucheuse viendra. Un jour, il croit il pense, qu'il marchera vers la lumière éternelle -histoire que ses prières soient légèrement récompensées. + Les films semblent être toute sa vie. Plus d'heures passées devant un écran de télévision que dans ses bouquins, la vie politique n'est pas le plus intéressant. De son point de vue, Hitchcock à compris le monde et les peurs des gens ce qui transforme ses films en étude sociale plus vive que les statistiques de la courbe du chômage. + L'amour à creusé son cœur de bien des façons. Parfois par de simple mot, parfois par des actes : une fin différente et turbulente à chaque fois. Son corps à tangiblement passé sous l'autel avant qu'elle ne le trompe, pour un de ses amis – aujourd'hui, ils vivent au Canada, un gosse entre les bras et un autre en marche. L'amour c'est pas ça, comme tous les autres Waldon. Une malédiction qui plombe leurs cœurs en les traînant derrières eux comme un boulet, plutôt d'une chance. Il se fait avoir à chaque fois, cœur en bouche, mot en symbiose avec ses envies, portefeuille ouvert à en cracher le dernier centimes. Peut-être naïf est-il, peut-être con est-il. + L'oxygène n'est qu'un plus, ses organes ne sont qu'un atout secondaire à sa survie car le plus important sont ses chewing-gum. Mâcher à en crever, mâcher à en vomir, ses gums à la menthe, à l'anis, à l'orange sont ses trésors de Pluton. Toujours un dans la bouche, signe de détente et d'anxiété bannit, on le prend pour un adolescent irresponsable avant de l'entendre parler la langue de Molière pour se faire comprendre et diriger. + Un paquet dans sa poche arrière, avant, dans sa veste ou dans son sac, un paquet de cigarette s'y retrouve logé à tout jamais. Quand les gums manquent à l'appel, il passe à la cigarette. Plus sérieux, comme dirait son père, plus crâneur comme dirait Kenny. + La routine se planque sous ses godasses et ses airs de gendre surfait, préférant avoir un quotidien bien présentable qu'une vie enchaînant folie et sensation forte. Quand un de ses rendez-vous s'annule ou saute à la dernière minute, il se retrouve à mâcher trois gums en même temps pour calmer l'anxiété qui vient ronger le bout de ses doigts. goût et con : il n'aime pas l'art abstrait, trop abstrait pour lui – c'est un fan inconditionnel Hitchcock en ayant vue tous ses films – la politique n'est pas ce qu'il voulait faire, mais papa le pousse en avant sans retour arrière – le bout de ses doigts est souvent rongés par l'anxiété – une croix se trouve cachée dans le fond de son portefeuille – il déteste le rhum, visiblement trop pauvre pour lui – vie de luxe pour goût de luxe, monsieur s'habille seulement chez les grandes marques – très proches de ses sœurs malgré qu'elles soient jumelles, il est toujours prêt à se retrouver seul avec sa famille – il déteste le thé, y'a que le café qui le fait partir ailleurs – calme mais anxieux, il ne s'énerve que rarement pour des occasions particulières – superstitieux et croyant, il reste pourtant la tête sur les épaules et ouvert d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: close 2 U (ben)   Lun 15 Mai - 5:51

+1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: close 2 U (ben)   Lun 15 Mai - 5:52

+2 (à vous )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: close 2 U (ben)   

Revenir en haut Aller en bas
 
close 2 U (ben)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Close action - CoA
» [ZDoom][Single Player] Claustrophobia : The Walls Close In
» CR Close Action
» Close action partie par Email
» Des combats frénétiques : Battlefield 3 close quarters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH MY HAMPTONS!! :: VII. SHOULD OLD ACQUAINTANCE BE FORGOT :: That Which We Destroy :: Grumpy Old Versions-
Sauter vers: