Partagez | 
 

 open your eyes (pop's)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: open your eyes (pop's)   Dim 30 Avr - 14:48


la naïveté dans son bonheur. la vérité et sa douleur.
-------------------

Habituel rendez-vous, habituelle retrouvaille. Tu voyais cette même fille depuis quelques temps déjà sans réellement comprendre pourquoi. Tu n’avais jamais passé autant de temps avec une même fille sans coucher avec elle ou sans qu’elle ne soit ta meilleure amie, quelqu’un de ta famille. Elle était carrément particulière. Tu aimais sa manière de raisonner, son rire lorsqu’elle tombait de ta planche, sa manière de riposter à tes taquineries. Elle était cette douceur si éloignée de cette image publicitaire. Elle était cette inattendue surprise. Alors oui, oui tu appréciais tous ces moments. Mais ils devenaient au fur et à mesure plus routiniers. Tu n’étais pas habitué à une telle relation. Tout était tellement plus passionné habituellement. Tu ne savais pas si tu allais t’en lasser, mais tu commençais à te détacher de ces horaires fixes. En effet tu partais de chez toi à l’heure où tu étais censé la retrouver. Pourtant vous aviez bien choisi le lieu cette fois-ci, tu lui avais promis la dernière fois de l’emmener dans un lieu beaucoup plus chic, beaucoup plus elle. Tu n’avais pas été à la hauteur de ta promesse car si le lieu s’annonçait romantique, tu ne l’étais point. Quoi qu’en sortant de ta Jeep tu fis un détour au fleuriste, prenant les premières roses qui vinrent. Se faire pardonner, des efforts naturels, une gentillesse inouïe. Oui, elle te rendait clairement différente.
Sourire gêné aux lèvres, tu savais que les filles n’aimaient pas les garçons qui les faisaient attendre. Tu savais pourtant que c’était une bonne technique de drague : tu les faisais désirer et si elle restait autant de temps, c’est qu’elles voulaient être avec toi. Tu l’utilisais souvent, cette technique. Surtout que tu n’étais pas très adroit avec les horaires. Mais elle, elle tu ne la faisais pas attendre, tu ne voulais pas la contrarier. Et pourtant. Pourtant l’inévitable allait arriver sous peu. Poppy, comme tu aimais l’appeler, était installée sur un fauteuil qui semblait aussi doux qu’elle. La petite avait les traits durs, tu l’observais un instant de loin. Elle était magnifique. Un instant tu rêvais de sa peau contre la tienne et tu te souvins que rien de tel allait arriver entre vous. Tu soupirais, davantage gêné. Tu arrivais par derrière, glissant tes mains sur ses épaules. Ta bouche s’approcha de son cou pendant que tu lui présentais un bouquet de roses rouges. « Salut toi » susurrais-tu. Tu essayais tant bien que mal de l’approcher en douceur, de ne pas la contrarier mais chacun de tes gestes, de tes mots te paraissaient maladroits. Tu redoutais sa réaction. Tu redoutais de l’avoir blessé, et pourtant, ce n’était qu’un retard. Tu t’installais en face d’elle, levant la main pour prendre commande. Les yeux dans les yeux tu lui demandais, toujours aussi gêné « Désolé, je n’ai pas vu l’heure passer » tu n’osais même pas te justifier. Qu’est-ce que tu foutais Lucius ?


Dernière édition par Lucius Rioux le Lun 1 Mai - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: open your eyes (pop's)   Dim 30 Avr - 17:01

pop's ne s'autorisait jamais à être en retard, et sûrement pas quand il était question d'un rendez-vous. un rendez-vous avec un garçon soit dit en passant, ce qui n'était pas souvent arrivé dans son existence. raison de plus pour être à l'heure, et même en avance. elle n'était pas du genre à se pomponner dans sa salle de bain durant des heures, à hésiter devant des tonnes de produits de maquillage ou encore à mettre des plombs à trouver une tenue adéquate mais quand elle le devait, pop's sparks faisait des efforts. alors aujourd'hui, elle en avait fait des efforts sans pour autant en faire trop. parce que trop de trop eh bien ... trop de trop. elle avait commencé à se préparer une heure et demi avant l'heure prévue, et c'était largement assez. même, elle avait eu le temps de regarder quelques vidéos sur youtube avant d'enfiler ses chaussures, de saisir son sac à main et de se diriger vers le lieu choisi à pieds. parce que oui, pop's n'avait pas de voiture et c'était très bien comme ça. elle ne s'en plaignait pas, au contraire même, elle adorait se balader dans la ville, ça lui permettait de découvrir de nouvelles choses qui auraient elles poussées à la manière des champignons durant la nuit. durant le trajet, elle s'était permise à penser à lucius, parfois même lucius malefoy faisait apparition dans sa tête et elle riait seule dans la rue. les gens la regardaient sans doute bizarrement, mais elle s'en fichait. pop's était contente. contente d'avoir été invitée par une garçon, contente de se dire qu'elle intéressait quelqu'un. ou peut-être pas ? lui criait cette petite voix malveillante au fin fond de son esprit, qui elle ne cessait de vouloir lui gâcher le moral. mais elle n'allait pas le lui gâcher, ô que non. jamais. pas maintenant. pop's comptait mettre ses problèmes de côté pendant un petit moment afin de retrouver un de ces moments qu'elle avait oublié avec le temps. pop's voulait se créer de nouveaux souvenirs aussi, de beaux souvenirs qui illumineraient cette sombre noirceur qui prenait possession de son esprit, qui colorait le monde en gris.
pop's était arrivée cinq minutes en avance, ce qui n'était malheureusement pas son record personnel. mais ce n'était pas grave, elle était arrivée avant lucius. elle aimait bien être la première arrivée parfois, ça lui permettait de nettoyer en profondeur son esprit avant de passer un bon moment. elle aimait vraiment passer du temps avec lui, c'était quelqu'un de vraiment très agréable, avec qui elle prenait des cours de surf privilégiés. d'habitude, elle n'osait pas faire trop d'efforts à cause de son asthme, mais elle s'était rendue compte qu'elle n'était qu'à peine essoufflée à la fin de chaque séance. ce qui l'avait rassurée et l'avait poussée à continuer. le temps commençait à défiler dangereusement, et toujours pas de lucius à l'horizon. pop's regarda furtivement son téléphone et vit que ça faisait plus d'une vingtaines de minutes qu'elle était assise sur ce fauteuil sans avoir lucius en face d'elle. de la tristesse prit soudainement ses yeux en otages. et si il ne venait finalement pas ? cria la petite voix dans sa tête. et si elle avait raison ? pop's se donna dix minutes, et si lucius n'était toujours pas là, elle allait s'en aller et ne plus lui parler. comme si c'était facile d'oublier quelqu'un avait-elle pensé tout en regardant autour d'elle, mais elle avait chassé cette pensée d'un coup de main. il va venir, il va venir s'était-elle rassurée. mais plus les minutes passaient, plus la colère saisissait son visage, la déception s'y mêlait aussi. c'était trop beau pour être vrai de toutes faç... deux mains sur ses épaules vinrent interrompre ses pensées. pop's sursauta, et des lumières rouges se mirent à scintiller devant ses yeux. des roses, il est là et il a apporté des roses. elle fronça les sourcils tout en attrapant le bouquet qu'elle posa ensuite près de son sac à main. elles étaient si jolies, ces fleurs. elle posa ses yeux sur lucius. ah oui ? tu n'as pas vu le temps passer ? mon cul ouai avait-elle envie de dire, mais ce n'est pas ce qui s'échappa de ses lèvres. "j'ai poireauté pendant longtemps lucius, j'ai vraiment cru que tu n'allais pas venir." marmonna-t-elle les sourcils froncés, avant de rajouter : " mais heureusement que t'es arrivé là, cinq minutes de plus et je partais. ça aurait été dommage, non ?  "  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: open your eyes (pop's)   Dim 30 Avr - 17:35


Bien que tu t’inquiétais de sa réaction, de sa tristesse, la voir près de toi te fis un bien fou. Vous attendiez chaque semaine ce fameux jour pour vous revoir. Rituel, routine, oui, mais cela te faisait rapidement monter en pression. Surtout quand tu avais envie de la voir, débarquer dans son intimité sans dire moindre mot, mais que tu n’osais pas. Non, pour une fois tu n’osais pas. Tu la laissais garder un certain contrôle. Un jour dans la semaine où elle était à toi, où tu étais à elle. Juste ce jour. Tu avais la volonté de bien faire les choses. Mais le coup des fleurs n’eut pas l’air d’avoir réussi. En effet, elle les posa près de son sac comme si c’était un pauvre journal. Tu soufflais, un peu exaspéré de sa réaction. Tu étais naïf de croire qu’elle aurait pu t’accueillir le grand sourire aux lèvres, mais voilà, tu avais oublié comment les filles pouvaient s’énerver facilement. Depuis le départ de tes petites sœurs tu ne comprenais plus rien aux femmes, à leurs réactions changeantes. Et pour une fois que tu étais démuni face une fille, tu avais besoin de leur présence, de leur conseil. Alors pour sauver le coup tu tentais la simplicité, ce que tu étais. « Tu ne serais pas partie Poppy » son surnom qui roulait sur ta langue. Ton sourire insolent aux lèvres. « Oui vraiment dommage, j’aurais eu attendu ce fameux bouquet pour rien » tu mentais sur la raison de ton retard. Tu ne voulais pas la blesser. Et pourtant tu avais tant à lui dire, tant de choses qui pourraient la faire révolter. Vous ne saviez pas au fond ce que l’autre cherchait, souhaitait de cette situation. Tu n’avais jamais entendu d’histoire à propos de Pop’s, elle semblait être une jeune femme stable, sans homme lui tournant autour. Mais toi ? Toi, que voulais-tu ? Tes pensées furent rapidement coupées par la présence du serveur. Sans attendre tu commandais un café, à Poppy une limonade à la pêche. Tu ne lui demandais pas son avis, tu faisais l’homme assuré. Espérant tout de même qu’elle aime le choix de boisson. Tu la voyais encore comme une enfant friande des boissons gazeuses ; assez distinguée pour ne pas prendre un sirop à la fraise, pas assez grossière pour prendre un sirop au fruit de la passion. « Alors ? Qu’as-tu fait en m’attendant patiemment ? » tu la taquinais, tu savais très bien qu’elle avait dû regardé son portable plusieurs fois pour vérifier l’heure du rendez-vous, un message de ta part. Si tu n’avais pas fait exprès de venir avec plusieurs minutes de retard tu en jouais cependant. Tu cherchais à détendre cette atmosphère assez tendue. Tu savais qu’elle pourrait facilement craquer. Tu voulais qu’elle craque. « Personnellement, en attendant le fleuriste j’ai pensé à toi, à quelle tenue tu allais porter... » tu en faisais beaucoup trop. Un humour lourd digne des plus braves italiens. Soit elle allait en rire, soit elle n’allait pas apprécier, elle allait comprendre qu’il y avait un problème derrière tout ça. Te connaissait-elle réellement ? Savait-elle que tu étais dans le lit d’une autre quelques jours auparavant ? Savait-elle que tu n’avais jamais été sérieux ? Mais savait-elle quel effet elle te faisait, par-dessus tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: open your eyes (pop's)   

Revenir en haut Aller en bas
 
open your eyes (pop's)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eur'open Bowl 16 et 17 octobre 2010 Anglet (64)
» Les Jeux signé Cat's Eyes ... pardon Capcom !
» Is it necesary open any port in my Internet router?
» 2ème Open d'Alsace le 12 février 2011
» Open Nab

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH MY HAMPTONS!! :: VII. SHOULD OLD ACQUAINTANCE BE FORGOT :: That Which We Destroy :: RP-
Sauter vers: